Actualité

Gelées printanières

08 mai 2017
Vous n'avez pas pu passer à côté de l'information : les vignerons ont eu chaud ce printemps… Après une année 2016 catast...

Ry-Ponet

27 avr. 2017
Lorsque les gelées nocturnes cesseront de nous faire angoisser chaque nuit, alors, promis, je vous raconterai tout. E...

Chaque personne que je croise ces derniers temps me fait immanquablement la même remarque: "Je suppose qu'il n'y a rien ...

Nos vins sous le regard du 1er sommelier de Belgique

Pour cette première vendange, nous avions taillé très court. Dès le mois de mai, nous taillions en vert afin de ne laisser que très peu de grappes (entre 0 et 4 suivant la force du pied).

Une fois les grappes vendangées, nous avons minutieusement enlevé chaque grain abîmé, piqué par une guêpe ou pas encore mûr,… Nous avons fait passeriller ces grappes de Chardonnay, de Pinot Blanc, de Pinot Noir et de Cabernet Franc encore quelques jours pour augmenter leur teneur en sucre.
 
30 ares, 4 cépages, une taille courte, des vendanges en vert, un tri méticuleux et un passerillage…faites le compte, on est loin des tant attendus fûts et cuves de l’an prochain…Ici on parle en touries de 5 et 10 Litres !
 
Imaginez alors comme on peut avoir le cœur serré à chaque fois qu’il faut plonger l’éprouvette et abandonner encore un peu de notre nectar pour les diverses et récurrentes mesures d’acidité, taux de sucre, Ph et j’en passe.
 
Il va sans dire que tant pour nos vins blancs que pour nos vins rouges, la culture du vin bio, du vin naturel, va bien au-delà du vignoble. Au cuvier aussi, on fait confiance au naturel, au vin, à son âme, à sa force. On le laisse, seul, avec ses levures indigènes. On lui parle, on l’encourage et on le laisse se construire….
 
Dernièrement notre ami Didier Evrard, premier sommelier de Belgique, nous a fait l’honneur de venir déguster nos vins naturels. L’occasion pour moi de vous en parler.
 
Les Chardonnay et les Pinot Blanc, désormais assemblés, ont rapidement pris leur chemin vers la fermentation. Tout s’est passé à merveille. L’avis de Didier Evrard : minéral, floral, belle matière mais tendu, il nous conseille, à l’avenir, de les laisser en mono-cépages. Ce que nous ferons !
 
Notre Pinot Noir lui plait beaucoup. Très féminin car il a arrêté sa fermentation avec encore pas mal de sucre. C’est lui qui décidera de relancer sa fermentation au printemps… ou pas ! L’avis de Didier Evrard : Cerise confite, fraise écrasée, kirsch, confituré (mais pas surmaturé) et derrière : une belle fraîcheur de griotte.
 
Les Cabernet Franc, qui nous ont souvent valus des regards obliques nous démontrent aujourd’hui à quel point nous avons eu raison de les planter et de leur faire confiance ! L’avis de Didier Evrard : Le nez est fin, aiguisé. Plus le nez est discret, plus le vin sera grand. Végétal, bourgeons de cassis, nez de St Emilion. Tanins nobles et soyeux qui titillent la mâchoire supérieure. Acidité masquée par le gras et la sucrosité.
 
Vive le vin belge bio !
 
Justine Galler
 

 


Imprimer Envoyer cette actualité à un ami
Envoyer cette actualité à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire