Actualité

Gelées printanières

08 mai 2017
Vous n'avez pas pu passer à côté de l'information : les vignerons ont eu chaud ce printemps… Après une année 2016 catast...

Ry-Ponet

27 avr. 2017
Lorsque les gelées nocturnes cesseront de nous faire angoisser chaque nuit, alors, promis, je vous raconterai tout. E...

Chaque personne que je croise ces derniers temps me fait immanquablement la même remarque: "Je suppose qu'il n'y a rien ...

Ortie chérie ou pourquoi la vigne en bio

Ce lundi, j’effectuais la première tisane d’ortie. Cette plante aux mille ressources a un effet préventif pour le Mildiou. En plus d’être bio et bénéfique pour la plante, cela me permet de regarder chaque pied un à un, d’enfin prendre le temps d’observer ! J’y découvre des fourmis que je ne voyais pas lors de mes passages à pas plus soutenu. Certainement sont-elles en train de manger des acariens. Je me dis alors, une fois encore, que la nature fait bien les choses et que nous sommes dans le bon avec notre culture bio et cette couverture de sol qui développe une macro et microfaune unique.

Engrais et autres éléments minéraux utilisés en agriculture chimique induisent des déséquilibres nutritifs, fragilisent le végétal et polluent. Les sols sont devenus stériles, des hôtes inertes pour une plante assistée. La chimie conduit à une impasse. Quel dommage !

Le niveau exceptionnel de certains crus en bio (La Romanée Conti, Lalou Bize Leroy, Deiss, Zind-Humbrecht,…) autant que leur renommée dans le monde entier, renforcent le mouvement de conversion en agriculture biologique qui ne demande qu’à s’étendre !

Justine Galler

 


Imprimer Envoyer cette actualité à un ami
Envoyer cette actualité à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire