Actualité

Gelées printanières

08 mai 2017
Vous n'avez pas pu passer à côté de l'information : les vignerons ont eu chaud ce printemps… Après une année 2016 catast...

Ry-Ponet

27 avr. 2017
Lorsque les gelées nocturnes cesseront de nous faire angoisser chaque nuit, alors, promis, je vous raconterai tout. E...

Chaque personne que je croise ces derniers temps me fait immanquablement la même remarque: "Je suppose qu'il n'y a rien ...

Rester 100% BIO après une grêle, c'est possible!

Le 20 mai, après 3 jours de pluie, des grêlons taillés comme des noisettes s’abattent sur nos vignes pendant un temps qui nous semble interminable. Les feuilles sont déchiquetées, trempées, on pourrait presque y lire « Welcome Mildiou ! »

Que fait-on ?

Là où certains auraient atomisé 1kg de cuivre en 1 heure et posé les pieds sur la table, nous avons préféré une méthode plus risquée et demandant plus d’investissement : mon père et moi avons passé des journées entières à enlever une à une, chaque feuille abîmée, susceptible de développer une maladie.

Ensuite, tel un joli pansement, nous avons pulvérisé de l’ortie et des huiles essentielles.

Certes, le prix de notre vin sera élevé mais une chose est sure, nous n’aurons pollué ni vos organismes, ni notre Terre.

Justine Galler

 


Imprimer Envoyer cette actualité à un ami
Envoyer cette actualité à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire